Introduction

Travaux Pratiques Encadrés - Production finale par Joanna FOXLEY, Anne MOINEAU et Paula VEISBLAT

Problèmatique : Comment et en quoi le choix de composants synthétiques et naturels dans les parfums est-il justifié ?

 

        Un parfum est une odeur.
Le mot "parfum" est un dérivé du mot latin "parfumare" signifiant "à travers la fumée".
En effet, il s'agit d'un nuage de substances (tout ce qui sent émet des substances olfactives).
Lorsque des odeurs sont différentes, cela signifie que les molécules composant leur nuage de substances sont différentes.

        Depuis l'antiquité, le rôle du parfum a beaucoup évolué. D'abord répandues dans les civilisations antiques comme l'Egypte et la Grèce, les huiles essentielles des plantes odorantes et aromatiques étaient utilisées pour honorer les Dieux, accompagner le passage de la vie à la mort et conserver les corps par l'embaumement. Il faut attendre les croisades et les échanges qu'elles génèrent pour que le parfum parvienne en Occident ; les croisés rapportent en Europe des produits (potions, peaux parfumées), des matières premières (épices, musc, ambre...) et les techniques d'élaboration du parfum mises au point par les Arabes (technique de la distillation...). Au XVIIème siècle, l'industrie de la parfumerie s'accroît de manière importante en Italie puis en France où elle reçoit le soutien de Colbert, contrôleur général des finances de Louis XIV. En France, la profession utilise alors des plantes à parfum originaire de France, en particulier de la région de Grasse (rose, violette, jasmin...) et des produits exotiques fournis par la Compagnie française des Indes orientales. Les parfums forts et tenaces, faits de musc, de civette ou d'ambre gris alors en vogue sont utilisés en particulier pour masquer les odeurs désagréables engendrées par l'absence d'hygiène, l'eau n'est curieusement pas utilisée pour la toilette. Il est dit qu'en quatre ans, Louis XIV, bien que surnommé le "doux fleurant", n'a pris qu'un seul bain ! A cette époque, le parfum est censé protéger du mauvais air enveloppant une Cour qui ignore encore tout des règles élémentaires d'hygiène. En temps d'épidémies, les parfumeurs sont réquisitionnés pour assurer la désinfection des villes. Il faudra attendre le début du XIXème siècle pour voir les habitudes de la toilette changer et l'arrivée d'un nouvel espace dans la maison: le cabinet de toilette. A partir de 1860, la révolution industrielle bouleverse la parfumerie: de nouvelles méthodes d'extraction voient le jour et l'expansion des transports permet d'importer de nouvelles substances naturelles.

        De nos jours, les parfums corporels ne sont plus utilisés pour masquer les mauvaises odeurs, mais sont une touche personnelle qui accompagnent la toilette quotidienne... 
De nombreuses marques revendiquent, pour être au goût du jour, l'origine naturelle et le respect du développement durable de leurs produits et les utilisent comme arguments de vente. On constate ainsi une tendance actuelle à valoriser les produits naturels chez une majeure partie de la population et à dénigrer les produits synthétiques. Nous sommes donc en droit de nous poser la question à propos des parfums: En quoi et comment le choix des composants naturels et synthétiques est-il justifié?

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×